Nous vous prions de respecter les cinq règles suivantes (basées sur les recommandations de l’OFSP) si vous décidez d’organiser une rencontre Tavolata*:

  • Dans la mesure du possible, organisez votre Tavolata à l’extérieur. Depuis le 28 octobre 2020, le nombre maximal de personnes autorisées à se réunir dans le cadre privé est limité à 10. Il est recommandé de ne pas réunir plus de deux ménages.
  • Respectez une distance de 1,5 mètre. Portez un masque.
  • Lavez-vous régulièrement et consciencieusement les mains avec de l’eau et du savon ou utilisez un désinfectant.
  • Ne vous passez pas d’objets de main en main, tant en cuisinant qu’en mangeant. Ne préparez pas un buffet.
    Assurez-vous que le traçage (contact tracing) des personnes qui étaient présentes à votre Tavolata est possible.

Décidez ensemble, avec tous les participant(e)s, si et comment vous organisez une rencontre en présentiel. Toutes les personnes présentes partagent la responsabilité, c’est-à-dire l’hôte et ses invité(e)s.

Créez une possibilité de rester en contact virtuellement (en participant à un Amuse bouche par exemple).

*Veuillez respecter les directives cantonales qui seraient plus sévères que celles de l’OFSP.

Venez à l’Amuse bouche le 14 décembre 2020, 15:00 – 16:00h. Nous échangeons librement sur des menus et des recettes savoureuses pour Noël. Nous nous réjouissons de découvrir vos recettes préférées et vos idées originales! Daniela Specht assurera l’animation de l’événement.

Vous pouvez nous rejoindre très facilement sur Zoom au moyen du lien. Cliquez simplement sur le lien (Meeting-ID: 838 3120 1692), et c’est parti – devant l’ordinateur, sur votre mobile ou votre tablette. Une traduction simultanée est proposée pour chaque évènement.

Voici quelques-unes des recettes hivernales préférées de la rédaction pour vous inspirer:

BRUNS DE BÂLE

Bruns de Bâle (photo: Anina Torrado)

Une recette datant de 1987 de la fameuse cuisinière et auteure de livres de recettes, la Suissesse Marianne Kaltenbach.

  • 450 g d’amandes moulues non mondées
  • 450 g de sucre glace
  • 75 g e poudre de chocolat amer (ou de couverture au chocolat noir), faire fondre au bain-marie
  • 3 blancs d’oeufs
  • 2 cs de Kirsch
  • 1 cc de cannelle
  • 1 pincée de clous de girofle en poudre
  • 100 g de sucre cristallisé pour abaisser la pâte

Mélanger tous les ingrédients avec les blancs d’oeuf légèrement battus. Si la pâte est trop humide, ajouter un peu d’amandes moulues. Réserver au frais pendant une heure.

Parsemer le sucre cristallisé sur la surface de travail et abaisser la pâte à une épaisseur d’env. 1 cm. Saupoudrer la surface e l pâte de sucre et découper les biscuits à l’emporte-pièce.

Déposer sur une plaque chemisée de papier sulfurisé avec un espacement de 2 cm entre les pièces. Laisser sécher une heure ou pendant la nuit à température ambiante (ne pas placer au réfrigérateur).

Cuire pendant env. 5 minutes dans le haut du four préchauffé à 180 degrés. Une légère croûte peut se former sur la surface des bruns, mais ne pas les dorer. À l’intérieur, la pâte doit rester tendre. Ils n’en seront que meilleurs!

Sortir du four et laisser reposer 2 à 3 minutes sur la plaque, puis déposer sur une grille à l’aide d’une spatule. Placer les bruns de Bâle à peine refroidis dans une boîte métallique ou dans un sachet en plastic. Les biscuits peuvent également être congelés.

LASAGNE AL FORNO

Lasagne al Forno
Lasagne al Forno (photo: Elisabeth Rahm)

Une recette d’Elisabeth Rahm

  • 2 cs d’huile d’olive
  • 1 gousse d’ail
  • 1 oignon Fines herbes italiennes fraîches ou séchées
  • 300 g de viande hachée
  • 300 g de salsiccia tessinoise
  • 2 dl de vin rouge
  • 1 boîte de tomates pelées
  • 2 dl de bouillon de viande
  • 2 cs de pulpe de tomate
  • Sel et poivre 3 cs de beurre
  • 3 cs de farine
  • 6 dl de lait
  • Sel et poivre
  • 1 rouleau de pâte pour pâtes fraîches
  • Quatre fromages, p. ex. ricotta, parmesan, gruyère et fromage de montagne

Viande hachée: mélanger la chair des salsiccia et la viande hachée. Faire chauffer l’huile dans une poêle. Ajouter l’oignon haché, la gousse d’ail coupée finement et la viande et saisir. Ajouter les autres ingrédients pour la sauce à la viande et laisser mijoter à feu doux.

Sauce béchamel: Chauffer le beurre dans un faitout. Ajouter la farine en mélangeant avec un fouet, faire revenir sans dorer. Mouiller avec le lait tout en mélangeant, assaisonner et laisser mijoter jusqu’à obtention d’une consistance onctueuse.

Couper la pâte en bandes. Verser un peu de sauce béchamel au fond d’un moule, puis disposer en couches successives les feuilles de lasagne, la sauce à la viande et le fromage. Terminer la couche supérieure avec de la sauce béchamel et du fromage.

Cuire au four préchauffé à 200 degrés pendant 35 minutes.

Les lasagnes sont idéales lorsqu’on reçoit des invités, car elles se laissent préparer à l’avance et il suffit de les glisser dans le four. Si elles sortent du réfrigérateur, le temps de cuisson se prolonge d’une dizaine de minutes. Un plat à savourer sans se stresser, bonne dégustation!

Le 1er octobre 2020, Simone Kalmus, professeure de yoga, a montré comment des exercices simples peuvent renforcer la souplesse, la force et la pleine conscience et permettent de mener une vie plus saine et sans douleur. De nombreux membres de Tavolata ont profité de l’occasion pour essayer le yoga. Vous pouvez suivre la leçon ici et la répéter aussi souvent que vous le souhaitez!

Peu d’ingrédients sont nécessaires pour préparer un repas sain, savoureux et exotique. Le taco est un plat de tous les jours au Mexique. Il se compose d’une tortilla (faite maison ou achetée dans une «tortilleria») et d’une garniture au choix. Il existe un nombre illimité de variantes. Nous vous présentons ici trois recettes: toutes sont vegan, sans gluten, prêtes en une demi-heure et extrêmement savoureuses!

Taco à la mexicana (toutes les recettes pour 2 personnes)

  • Couper 1 oignon nouveau en lanières
  • Couper finement deux gousses d’ail
  • Couper en lanières un poivron jaune et un poivron rouge
  • Chauffer une cuillère à soupe d’huile végétale, faire revenir les légumes et les assaisonner avec du sel
  • Chauffer les tortillas dans une poêle séparée très chaude (sans huile) jusqu’à ce que les bords soient légèrement dorés (environ 1 à 2 minutes). Retourner et chauffer pendant encore 1 à 2 minutes.
  • Garnir immédiatement avec les légumes et éventuellement décorer avec de la coriandre.

Conseil: en cas de préférence pour la viande ou le poisson, faire revenir des «fajitas» (lanières de poulet ou de bœuf) ou des petits filets de poisson. Mozzarella râpée, feta au lait de vache émiettée, paneer indien ou sauce mexicaine bien épicée ajoutent une belle saveur. 

Taco au guacamole

  • Hacher finement la moitié d’un oignon
  • Peler deux avocats, enlever le noyau et les écraser grossièrement
  • Hacher deux tomates
  • Presser un citron vert (ou un citron)
  • Un piment rouge (en option)
  • Hacher quelques feuilles de coriandre
  • Mélanger le tout, saler, déposer le noyau de l’avocat au milieu (astuce: l’avocat ne brunira pas) et mettre au frigo pendant 10 minutes.

Conseil: le guacamole a meilleur goût lorsqu’il est frais et ne se conserve pas bien. 

Taco avec pico de gallo

  • Hacher finement la moitié d’un oignon
  • Hacher finement une tomate
  • Sel
  • Un citron vert
  • Un piment rouge (en option)
  • Mélanger le tout et garnir les tacos

Comment faire des tortillas maison?

Celles et ceux qui n’aiment pas les tortillas du supermarché peuvent fabriquer leurs propres tortillas:

  • pour deux personnes, mélanger une tasse de farine de maïs nixtamalisée (disponible par exemple chez El Maiz à Zurich, La Guadalupana à Zurich, El Sabor à Saint-Gall ou El Sombrero à Lucerne) avec une demi-tasse d’eau tiède et une pincée de sel jusqu’à l’obtention d’une pâte molle. La pâte ne doit ni coller ni s’effriter.
  • Couvrir la pâte et la laisser reposer pendant 20 minutes.
  • Formez huit grosses balles de ping-pong. Elles ne devraient plus avoir de fissures à la surface.
  • Placer les balles entre deux feuilles de plastique ou de papier sulfurisé solides, les aplatir avec le fond d’une casserole ou les étaler en tortilla d’environ 2 à 3 mm d’épaisseur avec le rouleau à pâtisserie. Une presse à tacos fonctionne encore mieux (voir le conseil).
  • Faire revenir les tortillas de chaque côté dans une poêle très chaude sans huile pendant 1 à 2 minutes. Elles doivent rester souples, mais légèrement brunies sur les bords.

Conseil: les Mexicaines et les Mexicains utilisent une presse à tortilla en fonte pour presser les tacos. Pour celles et ceux qui font souvent des tacos, l’investissement vaut la peine. Nous en avons trouvé une ici. Comment presser les tacos correctement

Pour terminer: comment manger un taco?

Les tacos se mangent à la main! Plier le taco en deux, le tenir dans la main par dessous, les extrémités vers le haut – comme si on inclinait une assiette. Pour manger, maintenir les extrémités ensemble en haut, soulever le taco vers la bouche, pencher la tête (pour que la garniture ne tombe pas) et mordre à pleines dents!

Foto: Radio Turquesa

Vous voulez cuisiner avec d’autres personnes sur internet?

Nous sommes heureux lorsque nos membres Tavolata ou nos tablées dévoilent leur recette préférée via Zoom, échangent des recettes ou participent à nos événements «Amuse bouche» Écrivez-nous si vous avez une idée et jetez un coup d’œil au programme «Amuse bouche»!

Daniela Specht est non seulement cheffe du bureau de Tavolata, mais aussi diététicienne. Lors du premier événement «Amuse bouche», proposé en ligne le 11 août, elle a expliqué à quoi ressemble le repas idéal et pourquoi un dessert par jour ne nuit pas à la santé

 

Daniela Specht est diététicienne (Photo: privée)

Daniela, si tu devais choisir une cuisine nationale que tu mangerais jusqu’à la fin de tes jours. Laquelle serait-ce?
Daniela Specht: italienne ou japonaise! Et si je devais encore choisir entre les deux, j’opterais clairement pour la cuisine italienne avec beaucoup de légumes frais, des herbes, des pâtes, du poisson et de la viande.

Quel est ton principe le plus important en matière d’alimentation saine?
Ce qui se trouve dans l’assiette doit être aussi coloré et varié que possible.

On peut lire des articles sur le jeûne intermittent et d’autres régimes alimentaires actuellement en vogue. Qu’en penses-tu?
Le corps fait le bilan à la fin de la journée: si on dépense moins d’énergie qu’on consomme, le poids augmente – et vice versa. Répartir les aliments sur quatre ou seize heures n’est pas déterminant. Le jeûne intermittent est efficace pour les personnes qui mangent moins parce qu’elles ont moins de temps à disposition ou parce qu’elles réfléchissent de manière plus consciente à ce qu’elles mangent. Les personnes qui n’y arrivent pas mangent davantage en peu de temps, en pensant qu’elles ne mangeront plus rien après. Un point positif de ce régime: des périodes de jeûne plus longues sont bénéfiques pour l’organisme. En général, je ne recommande pas de régime. Sur le long terme, il est préférable d’avoir plus conscience de ce que l’on mange, de manger une cuisine variée et savoureuse.

Un régime végétarien ou vegan est-il plus sain qu’un régime équilibré à base de viande et de poisson?
Manger végétarien est sain si on remplace la protéine manquante par des œufs, des produits laitiers ou des légumineuses. Je ne préconise pas la cuisine vegan – sauf pour les expert(e)s en alimentation qui compensent consciemment le manque de protéines et de vitamines. Je suis une grande fan des œufs: ils fournissent des protéines précieuses, de la vitamine D, etc. En Suisse, notre consommation de viande est clairement trop élevée, c’est pourquoi je recommande deux à trois jours par semaine sans viande.

Cinq portions de fruits et légumes par jour: cette règle s’applique-t-elle encore?
Oui, ce principe est toujours d’actualité. Les légumes et les fruits fournissent des vitamines et des minéraux précieux et, avec leurs fibres alimentaires, favorisent la digestion et une satiété plus longue. Il est possible de remplacer l’une des portions quotidiennes par un jus de fruit.

Où s’arrête le plaisir et où commence une attention excessive à sa santé?
Si tout tourne constamment autour de la nourriture, si le plaisir a disparu ou si les gens font du sport en excès après avoir mangé, alors ce n’est plus sain.

Je continue de lire des articles sur les superaliments tels que le chia, la maca ou d’autres aliments similaires. Sont-ils nécessaires?
Je les vois plutôt comme une tendance qui sert à vendre de nouveaux produits. Ni la graisse de coco, ni les baies de chia ou de goji ne sont nécessaires à une alimentation équilibrée. Les produits régionaux tels que l’huile de colza, les graines de lin, les noix et les baies (par exemple les myrtilles et les groseilles) sont tout aussi sains et précieux.

Les besoins nutritionnels du corps évoluent-ils avec l’âge?
Oui, la composition corporelle change et le besoin en énergie diminue. En vieillissant, le besoin d’autres nutriments apparaît, l’odorat et le goût changent et en principe la soif diminue. Il existe un risque de malnutrition et de sous-alimentation.

Que devraient manger les personnes âgées au quotidien? Elles devraient consommer 20 à 30 grammes de protéines par repas, trois à quatre portions de produits laitiers par jour (calcium), de la vitamine D et boire un à deux litres de liquide.

Comment les personnes âgées peuvent-elles s’alimenter plus sainement?
Il est important de boire suffisamment et régulièrement, de manger varié, en compagnie d’autres personnes et de faire une activité physique à l’extérieur quotidiennement pendant au moins 30 minutes.

Un morceau de gâteau ou de chocolat avec le café de l’après-midi: est-ce ok?
Oui, un dessert par jour fait partie d’une alimentation saine, on peut y aller sans mauvaise conscience.

Quelle quantité d’alcool peut-on encore boire à l’âge de la retraite?
Avec l’âge, l’organisme devient plus sensible à l’alcool. Il faut également faire attention aux éventuelles interactions avec des médicaments. Un décilitre de vin ou une bière par jour sont ok.

Les gens mangent-ils moins sainement ou plus consciemment en période de coronavirus?
Il existe une étude passionnante de Promotion Santé Suisse: un quart des personnes ont mangé plus pendant le confinement, un septième moins. La consommation de substances addictives a diminué de 25%. Le temps passé à la maison a certainement incité de nombreuses personnes à mener une vie plus saine et plus active.

Quels aliments dois-je éviter si je veux faire quelque chose de bon pour mon corps?
Heureusement, il n’existe aucune liste d’interdiction!

Comment me motiver à cuisiner et à manger lentement et en pleine conscience si je vis seul(e)?
Il est important de se faire plaisir: chaque repas devrait être une petite fête! Assaisonner les aliments avec des épices et des herbes stimule l’appétit, un bouquet de fleurs sur la table et des bougies créent une atmosphère chaleureuse. Je recommande également de cuisiner une fois et de savourer deux fois: il suffit d’emballer les aliments en petites portions et de les conserver au congélateur.

Comment puis-je renforcer en toute conscience mon système immunitaire?
Manger équilibré, en particulier beaucoup de vitamine C provenant des fruits et légumes, et boire beaucoup. Accompagnée d’un citron, d’un concombre ou de tranches de gingembre, l’eau est moins ennuyeuse.

Supposons que je me ne sente pas en forme. Comment puis-je me remettre sur pied le plus rapidement possible?
Il est important d’essayer de retrouver une alimentation équilibrée le plus rapidement possible. Même quand on manque d’appétit. Les petits repas renforcent l’organisme.

L’alimentation est une chose, le mouvement est une autre. Combien d’activité physique doit-on pratiquer pour rester en bonne santé et maintenir son poids?
Il suffit de 30 minutes d’activité physique par jour pour rester en forme, améliorer sa circulation sanguine et conserver sa masse osseuse et musculaire. Par exemple, monter les escaliers, faire un jogging, ou encore aller faire ses courses à pied. Je recommande également le yoga, car il fait du bien au corps et à l’esprit.

Une question personnelle pour terminer: quel est ton plat préféré? 
J’aime les sushis plus que tout! En famille, nous préparons souvent un grand plat de sushis.

À propos de la série «Amuse bouche»

L’interview de Daniela Specht (menée par Anina Torrado Lara) a marqué le prélude d’une série d’événements virtuels «Amuse bouche». Vous trouverez de plus amples informations et des conseils pratiques sur l’alimentation dans la brochure «Manger sainement pour rester en bonne santé» de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV.

  1. Pourquoi ne pas lancer une chaîne téléphonique et se raconter une histoire? Le sujet en serait libre, par exemple «le menu d’anniversaire de mon enfance». Cela vous donnera certainement des idées de recettes pour vos rencontres post-corona!
  2. Restez en contact grâce à un groupe WhatsApp. Il suffit de télécharger l’application sur votre smartphone et de créer un nouveau groupe.
  3. Si vous préférez voir les personnes avec lesquelles vous communiquez, optez pour une solution de vidéoconférence gratuite (p. ex. Zoom.com ou Skype.com) et invitez votre Tavolata à prendre un café virtuel.
  4. Les amuse-bouches sont de petites bouchées servies en entrée. C’est ainsi que nous concevons nos nouveaux événements courts en ligne: en une heure au maximum, nous encourageons les participantes et participants à expérimenter ou à apprendre quelque chose de nouveau.
  5. Envoyez une carte postale gratuite chaque jour sans avoir à sortir de chez vous grâce au «PostCard Creator» de la Poste. Il suffit de télécharger l’application PostCard Creator sur votre smartphone et de créer un compte!
  6. En téléchargeant vos recettes préférées sur le Forum Tavolata, vous permettrez à d’autres personnes de se régaler.
  7. Les visites de musées et d’expositions vous manquent? Alors flânez dans le musée virtuel de Tavolata sans quitter votre salon! Vous trouverez une marche à suivre sur www.museumzuhause.ch/fr/les-histoires-de-tavolata.

Journée d’anniversaire 2020 annulée. Nous célébrerons le 11ème anniversaire le 5 juin 2021 à Zurich.
De plus amples informations suivront!

Nous vous prions de vous conformer aux recommandations de la Confédération et des cantons et de ne plus organiser de réunions Tavolata comme à votre habitude.

Lisez des histoires sur Tavolata à Berne, Winterthur et Olten. Découvrez les détails qui font d’une Tavolata une Tavolata réussie. Ceci et bien plus encore dans le nouveau journal Tavolata pour des moments conviviaux.

Lire en ligne