Online Version



Chers membres et personnes intéressées à Tavolata,

Cuisiner à tour de rôle, partager le repas, puis faire la vaisselle ensemble tout en refaisant le monde: voilà l’essence de Tavolata. Cela permet de redécouvrir ou de mieux connaître des personnes, dont on pensait tout savoir ou qu’on ne côtoyait guère. Dans mon lotissement, c’est une tradition que nous maintenons depuis plusieurs année: une «Tavolata», qui n’en est pas tout à fait une, puisqu’elle ne porte pas ce nom. Mais qu’importe le nom, pourvu qu’on ait la convivialité! Chacun·e y contribue selon ses propres compétences. En ce qui me concerne, la vaisselle me réussit mieux que la cuisine... 
 
Je vous souhaite une agréable lecture et de belles rencontres!
 
Hans Rudolf Schelling, Centre de gérontologie de l’Université de Zurich, membre du Comité de Tavolata


 

Apprendre rend heureux

/data/2015/Veranstaltungen Foto.jpg
«Quiconque arrête d’apprendre, qu’il ait vingt ou quatre-vingts ans, est vieux», disait Henry Ford à la fin du XIXesiècle. Au sein du réseau Tavolata, nous ressentons également l’envie et le plaisir de faire de nouvelles expériences en apprenant et en échangeant. C’est pourquoi nous élargissons notre offre et proposons des cours pour celles et ceux qui désirent fonder leur propre Tavolata ou qui cherchent de nouvelles idées pour leur table d’hôtes.

 

Nous vous proposons les thèmes suivants:

 

*Comment se forme un groupe?

*Comment se crée un lien entre les participants?

*Quels types de conflits peuvent se présenter et comment y réagir?

*Isolation et solitude: qu’est-ce que cela veut dire? Comment s’adresser aux personnes concernées et les motiver à participer à Tavolata?

  Plus ...

Atelier-débat

/data/2015/Bild HRosa.jpg
Comment la société fait-elle face à l’accélération? Le sociologue Hartmut Rosa décrit une alternative à la logique de croissance et d’accélération: la «résonance». Il propose de redonner une place plus centrale à l’écoute et au dialogue pour permettre un échange véritable. Le jeudi 28 mars 2019, Hartmut Rosa exposera sa théorie de la résonance dans le cadre d’un atelier-débat.

Nous y discuterons également du concept des cafés récits: comment ce type de rencontres peut favoriser l’écoute et la narration? Quand sommes-nous touchés par un récit? Et comment percevoir la «résonance»? Plus ...
 

Je n'entends pas bien: puis-je tout de même participer à une Tavolata?

/data/2015/Foto Hand.jpg
Madame G., une pensionnaire cultivée et qui a beaucoup voyagé, est malentendante. Lors de discussions entre amis, son mari avait l’habitude de l’aider lorsqu’il remarquait qu’elle décrochait. Et en cas de malentendus, ce qui n’était pas rare, ils s’expliquaient tranquillement. Mais son mari est décédé. Désormais Mme G. se retire, car elle a pu constater, tant dans sa vie professionnelle que privée, que les personnes en situation de handicap constituaient souvent un fardeau pour leur entourage. Il est rare qu’elle demande de répéter plus d’une fois quelque chose, même si elle n’a toujours pas bien compris. Souvent, elle se contente d’acquiescer. Il y a quelque temps, Mme G. faisait partie d’un groupe Tavolata. Elle se sentait cependant mal à l’aise et ne voulait pas devenir un poids pour les autres participants.

 

Une table d’hôtes doit pouvoir répondre aux besoins individuels d’une personne avec une déficience auditive. Nous vous donnons des conseils et répondons à vos questions. Plus ...

Et qu'en est-il des personnes malvoyantes?

/data/2015/Foto Sehbehinderung.jpg
Pour Madame U. et sa table d’hôtes zurichoise, cela ne fait aucun doute: une personne avec une déficience visuelle serait la bienvenue dans le groupe. Du transport à l’éclairage adéquat en passant par l’aide pour le repas, la Tavolata est disposée à faciliter la participation d’une personne avec un handicap visuel. Mais personne ne connaît de malvoyants au sein du groupe. Où sont-ils? Les statistiques montrent pourtant qu’ils existent. Les personnes avec une déficience visuelle évitent les repas en commun: elles manquent d’assurance et craignent de ne pas pouvoir manger «proprement» ou de ne pas reconnaître les visages.

 

Entrez en contact avec des personnes malvoyantes et encouragez-les à participer dans la mesure de leurs capacités, par exemple en apportant un gâteau ou un bouquet acheté au marché. Nous vous donnons des astuces vous aidant à surmonter certains obstacles. Plus ...
 
 
Vous souhaitez vous désabonner de notre newsletter, il vous suffit de cliquer ici.




Le Pour-cent culturel Migros est un engagement volontaire de Migros, inscrit dans ses statuts, en faveur de la culture, de la société, de la formation et des loisirs. www.pour-cent-culturel-migros.ch